Art n° 45 : Sophrologie et PMA

Procréation Médicalement Assistée et Sophrologie

SOPHRO & PMA

Désirer un enfant plus que tout et se heurter au choc de l’infertilité est une épreuve souvent douloureuse pour un couple. Le chemin de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) que de plus en plus de femmes et d’hommes empruntent chaque année est long, semé d’embuches et complexe. Il peut-être vécu comme un parcours où les actes médicaux, tests et traitements transforment le quotidien en une succession de combats, petits et grands. Stress, tristesse, déception, jalousie, mais aussi espoir et attente.
Difficile parfois pour ceux et celles qui ont entrepris cette aventure de ne pas perdre pied, noyés par les émotions et les effets secondaires des traitements. La Sophrologie est alors une méthode d’accompagnement précieuse. En effet, la Sophrologie a beaucoup à offrir en tant qu’outil de lâcher prise, d’équilibre et de confiance en soi. D’autant que se sentir bien dans sa tête et dans son corps, avoir le moral et être sereine optimise les chances de réussite d’une FIV ou d’une insémination.
La Sophrologie permet de se réconcilier et se reconnecter avec ce corps parfois rejeté, de découvrir les techniques de respiration et de relaxation, de mieux vivre les modifications corporelles dues aux traitements mais aussi d’apprivoiser les peurs liées au protocole de PMA.

L’alliance entre le travail sur le corps et celui sur l’esprit et la recherche d’équilibre entre les deux prend tout son sens et ce d’autant plus dans les cas d’infertilité inexpliquée.
Et une « sophronisée » de témoigner : « Au fur et à mesure des séances, je me suis reconnectée avec mon corps. Ce corps que j’avais fini par rejeter, détester car il ne me permettait pas d’avoir un enfant. Cette réconciliation m’a permis de m’ouvrir de nouveau, d’écouter les messages de mon corps, d’apprendre à l’aimer. Rapidement, j’ai retrouvé un équilibre. Le manque d’enfant était toujours présent mais la Sophrologie m’a permis de prendre du recul, de reprendre confiance en moi et en mon corps. »
La Sophrologie permet également de préparer chaque étape du protocole de PMA en visualisant un vécu positif des interventions successives : stimulation ovarienne, ponction des follicules et transfert de l’embryon pour les FIV, Insémination pour les IAC et IAD. Il s’agit également de préparer positivement la grossesse qui s’annoncera.
« Forte de cette nouvelle sérénité, nous nous sommes lancés dans une quatrième insémination artificielle. J’ai pratiqué au quotidien la Sophrologie pour me préparer à l’insémination. Grâce à cet entraînement, cette dernière insémination s’est déroulée dans la joie et la bonne humeur. Et cela a fonctionné, je suis tombée enceinte ! » explique une jeune femme ayant été accompagnée par une Sophrologue.
Complémentaire à la prise en charge classique des couples infertiles, la Sophrologie permet de réinvestir positivement son corps et son projet d’enfant pour vivre autrement ce chemin compliqué mais au combien merveilleux de la naissance.

Sophro/Actu 31.03.2014

 

Art n°44 : Ralentir, se déconnecter


ralentir

Et si vous profitiez des vacances pour ralentir ? Et pourquoi pas, vous déconnecter des réseaux sociaux, vous décoller des écrans, de votre smartphone, de la télé … ?

Où en êtes vous de votre « consommation » numérique ? Quelle place les écrans ont dans votre vie actuellement ? Arrivez vous à rester plusieurs heures sans aller consulter vos messages, votre Facebook … ?

L’importance de faire un petit bilan avant de se rendre compte que la dépendance est vraiment installée !

POUR ECOUTER SUIVEZ CE LIEN : 50 minutes

https://www.franceinter.fr/emissions/les-conferences-de-france-inter/les-conferences-de-france-inter-29-juin-2019?fbclid=IwAR0zdUnh22zH8awA5SM0XUA9KcnaDaAHeLoog7Ve5ItOFU5z7KXiHAhfw5w

Art n°43 : Le temps de méditer

le temps

Entraîner son esprit… S’entraîner à Être ! 😊
Excellente introduction, très complète, de Christophe André sur ce qu’est la MÉDITATION. Je vous invite à consacrer 30 minutes de votre temps pour écouter attentivement cette émission de France Inter… 🔊
Et peut-être aurez vous l’envie de découvrir les effets de la méditation sur votre vie ?!?

Belle découverte à vous ! 😄

POUR ECOUTER SUIVEZ LE LIEN : 30 minutes

https://www.franceinter.fr/emissions/le-temps-de-mediter/le-temps-de-mediter-29-juin-2019?fbclid=IwAR21JKXUBCA_OE1bfF1W6ZM_HP2IUGDrCICP7oKr6O-jcgDEzQN48zjNeMg

Chaque samedi, sur France Inter, en fin de journée, on parle méditation et on pratique quelques exercices avec Christophe André. Aujourd’hui, une petite introduction pour bien définir ce qu’est la méditation. En quoi ça consiste ? À quoi ça sert ? Depuis quand ça existe ?

Un été pour méditer
Comment méditer peut nous aider à mieux comprendre le fonctionnement de notre esprit, de notre attention, de nos émotions. Réfléchir sur l’instant présent et sur la spiritualité. Parler des pensées, mais aussi du corps. Comprendre pourquoi et comment méditer peut nous aider à cultiver de meilleurs liens à nous-même et aux autres. Voilà ce que Christophe André vous propose chaque semaine.

Comprendre la méditation
C’est gratuit, c’est plutôt facile, c’est bon pour le corps et l’esprit, cela aide à ne plus avoir peur de la mort et à mieux savourer la vie. Si vous en avez peur ou vous vous crispez par d’autres moyens, l’occasion se présente à vous de tout comprendre, de bien vous détendre et, pourquoi pas, de prendre le temps de méditer. Il existe mille et une manières de définir la méditation mais la plus simple est de la comprendre comme un entrainement de l’esprit pour aider à cultiver des capacités psychologiques telles que l’attention, l’équilibre émotionnel, le recul, le calme intérieur, la tolérance, la lucidité sur nous-mêmes et le monde de la psychologie. C’est un entrainement de l’esprit qui consiste à reconnaître que votre seule volonté ne vous suffit pas pour évoluer. Si vous voulez progresser, il faut y travailler régulièrement et accepter l’idée d’une culture mentale. C’est un entrainement de l’esprit, pour en repousser certaines limites et, finalement, cultiver ce qui nous aide à devenir meilleurs. Ce n’est pas quelque chose de nouveau, même si elle fait, actuellement, l’objet d’une mode, c’est une vieille histoire : cela fait plus de 2500 ans que l’on médite et mais seulement une trentaine d’années que les recherches scientifiques ont confirmé toutes les vertus de la méditation et ses bénéfices sur notre santé.

La ou les méditation(s)
Il en existe plusieurs formes. Toutes les cultures ont développé des traditions méditatives. Cependant, lorsqu’on parle de la méditation, c’est en général de pleine conscience dont il s’agit. Elle est la codification contemporaine d’un ensemble de techniques issues de la tradition bouddhiste.

livre le temps

 

Art n°41 : La mémoire de l’eau

Découvrir le travail de Monsieur Masaru Emoto.

L’impact incroyable de nos pensées, de nos émotions sur l’eau …

Des vibrations positives ou négatives ressenties par les molécules d’eau.

Et dire que le corps humain est composé de plus de 70% d’eau ! ça donne à réfléchir…

Faire l’expérience chez soi avec du riz :

Bocal n°1 « AMOUR » lui dire chaque jour : « Je t’aime »

Bocal n°2 « HAINE » lui dire chaque matin : « Je te déteste »

N’hésitez pas à commenter cet article et nous transmettre le résultat de vos expériences !

Art n°39 : Les écrans : Vidéo pour les enfants

ecran

On le sait de plus en plus, toutes les études vont dans le même sens: l’entrée en force des écrans (TV, smartphone, tablettes, ordi) à la maison a un impact parfois désastreux chez les enfants: sommeil, appétit, agressivité, mauvais résultats scolaires, désociabilisation, etc.
Voyez ce film 4 PAS fait par Sabine Duflo

Vidéo : 4 minutes pour les 4 PAS !

http://www.pediatre-online.fr/environnement/ecrans-nos-enfants-gerer-impact-attention/

Art n°36 : Les émotions

emotions-primaires

Paul EKMAN (1934 – ) est professeur de psychologie au département de psychiatrie de l’université de Californie. Il est un des pionniers à s’être intéressé aux mécanismes par lesquels se traduisent les émotions. Ses recherches ont débuté il y a une quarantaine d’années. Tous ses travaux sont de renommée mondiale. Paul EKMAN définit l’émotion comme « l’état de conscience, agréable ou pénible, concomitant à des modifications organiques brusques d’origine interne ou externe. » Une partie de ses recherches portent sur les émotions fondamentales. Il a montré que les expressions faciales correspondent à quatre émotions universellement connues : la peur, la colère, la tristesse et le plaisir. A ces quatre émotions essentielles, il a rajouté la surprise et le dégoût. Les autres émotions en sont des nuances. Par exemple, l’indignation, l’exaspération, le tracas sont des teintes de la « colère » ; le bonheur, la joie, le soulagement, l’euphorie des teintes du « plaisir ». Les émotions de base ont en commun un déclenchement rapide, une courte durée, une survenue spontanée, une évolution automatique et des réponses cohérentes.
Les émotions font partie de l’être humain et il ne peut s’en défaire. La traduction en sentiment d’un évènement s’effectue de pleins de façons différentes et va de pair avec le caractère et l’histoire de l’individu.